De l'open space au marché couvert

Publié le par Isabelle

Il y a encore quelques mois je passais mes journées dans ce que l'on appelle communément un open space : ces grands espaces "ouverts", où des personnes travaillent côté à côté, qui ont pour vocation outre les économies une meilleure communication entre les personnes.

Enfin en théorie. Il est certain qu'être juste à côté de ses proches collaborateurs est plus pratique que de devoir sortir d'un bureau pour aller voir l'autre et lui poser une question. Mais pour ce qui est des autres collègues, après 4 ans dans ce type d'environnement le bilan que j'en tire c'est qu'au final on est les uns à côté des autres mais chacun sur son écran, tellement concentré pour essayer d'oublier le bruit, qu'on n'entend même pas les personnes arriver. A la fin de la journée on a peu échangé voir pas du tout avec 90% des personnes présentes. Sans doute y ai-je aussi ma responsabilité, je ne fume pas et la pause cigarette est un des meilleurs moyens de sociabilisation mais tout de même il y a quelque chose d'un peu paradoxal dans ces nouveaux espaces de travail.

Aujourd'hui mon espace de travail est différent : le marché couvert. Et surtout l'écran a été remplacé par les interactions humaines. Je n'ai jamais ressenti le fait de travailler sur un écran comme un poids mais c'est vrai qu'aujourd'hui je me dis à la fin de mes journées que celles ci ont été infiniment plus constructives que celles passées à dialoguer avec mon clavier.

Tous les matins où le temps le permet j'enfourche un Vélib pour me rendre au travail. Tous les matins je passe sur un pont et je vois ça :

De l'open space au marché couvert

Puis j'arrive au marché, salue le primeur, le poissonnier, le boucher et rejoins ma jolie fromagerie. Un monde où les choses sont concrètes : une fois par semaine les producteurs nous appellent pour savoir quels produits nous souhaitons commander. Tous les jours nous rencontrons ceux qui achètent leurs produits. On a une vision sur l'ensemble de la chaîne, rien de nébuleux derrière tout ça. C'est la vraie vie.

De l'open space au marché couvert
De l'open space au marché couvert

Publié dans Mon histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C'est vrai que : pas sûr que des collègues concentrés sur leurs écrans, t'accueillent avec un pareil sourire.<br /> Par contre c'est bien un truc de parisien : le passage avec vue sur la vieille dame toute rouillée (= tour Eiffel), une admiration sans limite, seul un parisien peut comprendre !<br /> <br /> Oui je te confirme, la pause clope, à mon ancien job, je devais être la seule de mon étage à ne pas fumer, même les stagiaires y allaient ! Avec la cigarette électronique, c'est pas prêt de s'arrêter... Pourquoi pas autant d'engouement autour d'une pause thé ou une pause &quot;fromage&quot; ? ;)
Répondre