Le poids de la gourmandise - Premier bilan

Publié le par Isabelle

Après un peu plus de 2 mois dans mon nouveau travail ce qui est certain c'est que ma consommation de fromages a beaucoup augmenté. Celle de mon entourage direct aussi.
Cependant pour ce qui est des conséquences visuelles pour le moment tout va pour le mieux. Le fait de passer d'un travail statique où on est assis toute la journée à un travail plus physique fait que je suis même en perte de poids. Comme le temps est clément je vais au travail en vélo avec 2 allers retours par jour. Je ne vais pas aussi souvent à la salle de sport que prévu car je me dépense déjà bien au travail et je profite des beaux jours encore présents pour me promener.
Mon travail a aussi des conséquences sur mes habitudes de consommation. J'ai découvert le lait autrement qu'en brique UHT, je rechigne de plus en plus à faire mes achats alimentaires en grande surface, je regarde plus attentivement les compositions des produits et ne me base plus seulement sur le prix pour de nombreux produits.

Publié dans Mon histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Great ! Je pensais effectivement plus à l'entourage ! qui n'est peut-être pas aussi vigilant que toi !!<br /> C'est pas étonnant aussi, de voir de vrais produits tous les jours, le coté industriel et standard des rayons de supermarché t'attirent moins ! <br /> Au moins ça te permet d'avoir un regard plus averti sur ce que tu achètes en supermarché.
Répondre