Le fameux marathon des fêtes

Publié le par Isabelle

Depuis que j'ai commencé ma formation on nous parle des fêtes qui sont le moment le plus intense de l'année. On nous la joue un peu version "Tremblez carcasses!"

Du coup chacun imagine un peu les choses à sa manière selon son vécu jusque là.

Maintenant ça y est! J'ai vécu mon premier Noël en fromagerie et je dois dire que... j'ai adoré ça!

C'est sûr on travaille beaucoup (23,5h en 2 jours), on se lève tôt et on court partout mais c'est super stimulant. On se découvre une résistance qu'on ne soupçonnait pas. L'ambiance est top. Cette année avec les commerçants du marché on offrait une petite jacinthe aux clients. Du coup ils sont étonnés et contents.

C'est un moment aussi, où dans ma boutique on fait des spécialités qu'on n'a pas habituellement : Camembert au Calvados, au Muscadet, au Gewurztraminer et aux figues et noix,Brie à la truffe... On a aussi des produits annexes festifs comme des pâtes de fruits spécial fromage : Cerise noire, chocolat et piment d’Espelette ou Pêche au vin, poivre blanc et cranberries.

Cette année j'étais donc pleinement dans l'ambiance festive de Noël. J'ai ensuite fêté le 24 décembre au soir avec ma belle famille restant éveillée jusqu'à 1h du matin malgré ma journée de folie. J'étais bien entendu responsable du plateau de fromage.

Le fameux marathon des fêtes

Pour cette première soirée j'avais sélectionné :

- le fameux Brie à la truffe de Rothschild au goût inoubliable

- le Comté de Noël, plus de 30 mois d'affinage et des arômes décuplés

- de l'Ossau Iraty

- du Munster au cumin

- du Stilton, bleu anglais

- un chèvre moelleux du Poitou, le Saint Paul

- un petit chèvre un peu plus sec le Bouton de culotte

Le lendemain rebelote dans ma famille avec un second plateau :

Le fameux marathon des fêtes
Le fameux marathon des fêtes

Au menu :

- un Camembert au Muscadet que j'avais moi même préparé. Personnellement j'ai adoré le résultat qui change vraiment le gout du fromage

- un Brillat Savarin à la truffe

- un morceau de Roquefort Carles

- l'incontournable Comté de Noël

- un Sainte Maure de Touraine

- un fromage type Epoisse : l'Ami du Chambertin

Mes deux plateaux ont été bien appréciés. C'était l'occasion de montrer à mon entourage ce que j'avais appris durant ces quelques mois et de leur faire gouter des produits qu'ils ne connaissaient pas.

Publié dans Mon histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article