Les fromagers vont devenir artisans!

Publié le par Isabelle

Cela faisait longtemps que les acteurs du secteur le réclamaient. Cela a été officialisé hier par Carole DELGA, Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire : les crémiers fromagers vont pouvoir demander le statut d'artisan. Ce statut qui met en valeur un métier à fort savoir faire était déjà possible pour les bouchers, les poissonniers ou les boulangers.

Être fromager cela peut en effet être un réel engagement personnel et pas uniquement de la revente de produits en l'état. Le fromager peut affiner ses produits, il met en scène de beaux plateaux de fromage donnant libre cours à sa créativité et il réalise des préparations à base de fromage :

- Le Fontainebleau : mélange de fromage frais et de crème fouettée présenté dans un petit pot et entouré d'une délicate mousseline

- Les Bries fourrés : à la truffe, aux morilles, aux fruits secs...

- Le Camembert au Calvados

...

Les possibilités sont infinies comme la multitude des personnalités des crémiers.

Le métier est aussi marqué par des outils particuliers (couteau double manche, couteau à brie, lyre, fil, girolle à tête de moine...), une connaissance des produits, des associations avec les vins ou avec d'autres produits, une volonté de conseil et de sensibilisation du consommateur. Ce changement semble donc logique pour mettre en valeur une profession qui met à l'honneur le produit le plus emblématique de notre pays et de notre culture.

Les fromagers sont également des professionnels engagés se battant pour mettre en valeur le travail de petits producteurs qui n'existeraient plus sans les crémiers, pour préserver l'usage du lait cru dans la production française et pour protéger l'incroyable diversité de fromages existants en France et à l'étranger.

Publié dans Mon histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article