De belles perspectives fromagères

Publié le par Isabelle

Il y a un an et trois semaine. Je suis assise à mon petit bureau d'open space. J'ai le ventre un peu noué. Ça y est, j'ai pris ma décision. Je vais quitter mon CDI. Je vais quitter le domaine pour lequel j'ai fait 5 ans d'études après le bac. Je vais me lancer dans une aventure un peu folle : une formation pour devenir fromagère! J'ai mon école, j'ai vu qu'il n' y avait pas trop de difficultés à trouver un employeur. Je vais donc officialiser la chose. J'ai RDV avec ma supérieure pour lui annoncer que je veux quitter l'entreprise. Une fois que ce sera dit il n'y aura pas de retour en arrière possible. Je ne sais pas comment elle va le prendre. Je suis stressée.

Ma collègue qui est au courant de tout me fait des petits signes d'encouragements discrets car les autres autour ne savent rien.

L'entretien se déroule parfaitement. Quand je reviens à mon bureau ma collègue est partie car il est déjà tard mais elle m'a laissée cette feuille avec un petit post it.

Elle avait tout compris!

De belles perspectives fromagères

Cette semaine j'avais aussi un rendez-vous. Avec la personne qui gère l'ensemble des boutiques Androuet et par conséquent son personnel. Mon contrat d'alternance se termine le 20 juillet. Je voulais savoir comment il voyait l'après.

Et bien l'après s'annonce radieux et excitant. Dans l'immédiat je suis embauchée en CDI à la fin de mon contrat. Je vais à priori avoir la chance de découvrir une autre des boutiques Androuet avec un nouvel assortiment de produits, une autre manière de travailler, une clientèle différente. C'est un des gros avantages d'être dans une entreprise qui a plusieurs emplacements. J'ai également demandé à pouvoir passer un peu de temps à la boutique de Londres pour voir comment fonctionne un magasin de fromage à l'international.

International qui est un des projets qui me tient à cœur pour l'avenir. Je l'avais évoqué lors de mon premier entretien de recrutement. Et bien cela n'avait pas été oublié. Sans même que je l'évoque le responsable m'en a reparlé et m'a dit qu'une association à l'avenir était tout à fait possible. Wahou! Qu'espérer de mieux?

Les autres collègues de la formation débordent eux aussi de projets : des créations d'entreprises, des embauches sans problème avant même la fin de la formation... Un tel dynamisme de la profession fait plaisir à voir et tranche radicalement avec ce que j'ai connu jusque là.

L'avenir est devant!

Publié dans Mon histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bravo Isa! tu peux être fière du chemin que tu as parcouru :)
Répondre