Comme une envie d'ailleurs

Publié le par Isabelle

Comme une envie d'ailleurs

Cela fait maintenant un an et demi que j'ai bouleversé ma vie, que j'ai abandonné mon petit quotidien de marketeuse pour me lancer dans cette formidable aventure de la fromagerie.

Je ne regrette en rien cette décision, qui me permet aujourd'hui d'être moi même, dans mon travail mais aussi dans mes relations avec les autres où je me redécouvre autrement : plus ouverte à l'autre, fière de mes choix et avec l'énergie de déplacer des montagnes.

Mon année de formation m'a énormément appris, tant par les connaissances que j'y ai engrangées que par les rencontres que j'y ai faites. Le passage à plein temps dans une boutique est parfois un peu compliqué : cela peut donner l'impression de tourner en rond et de ne plus apprendre assez alors que le monde du fromage est si vaste, qu'il y a tellement à découvrir, à apprendre!

Comme une envie d'ailleurs

Mon ADN est lié au voyage même si jusque là je ne l'ai pas assez exploité. Née sur le sol américain d'un papa belge et d'une maman française, j'en suis partie à quelques mois et je n'y suis jamais retournée. J'ai ensuite vécu 6 ans à Vienne, en Autriche avant que mes parents s'installent à côté de Genève. Dans la famille on a toujours aimé les langues : mon père est traducteur, ma mère a un moment pensé être prof de langues. De mon côté j'ai une affection toute particulière pour l'allemand que j'ai entendu depuis ma plus tendre enfance et je parle également couramment anglais. J'ai eu la chance dans mon précédent travail, où j'étais en charge du marché suisse de continuer à utiliser la langue de Goethe. Aujourd'hui, ayant beaucoup moins l'occasion de la pratiquer en boutique, je m'efforce à lire dans cette langue pour ne pas l'oublier.

Vous l'aurez peut être compris, les sirènes du voyage m'appellent.

Comme une envie d'ailleurs

J'ai envie de découvrir ce qui se passe à l'étranger dans le monde du fromage. Certes la France est un pays fromager fabuleux mais j'ai envie de découvrir de nouveaux produits, d'autres façons de consommer, voir les choses avec plus de recul et pas seulement avec mon œil franco français. Je suis aussi à une période charnière dans ma vie personnelle et je ressens le besoin de partir pour mieux me retrouver, comprendre qui je suis, ce dont j'ai vraiment envie.

Mon idée serait d'aller vivre quelques mois à chaque fois dans des grandes villes et de travailler dans des fromageries pour vivre au plus proches des locaux. Pour ce qui est des destinations ne parlant pas italien ou espagnol je vais me concentrer sur des pays anglophones. L'occasion est là de renouer avec le pays qui m'a vu naître et dont je ne connais que ce que montrent les écrans de télévision ou les livres. J'aimerai beaucoup poser mes valises quelques mois à San Francisco. C'est une ville qui m'attire beaucoup. Mais pourquoi pas bien d'autres villes! J'ai également envie d'aller au Canada, en Angleterre et en Allemagne où je songe parfois à l'idée de monter un projet.

Pour l'instant les choses sont encore floues. Je rencontre des personnes qui me donnent des conseils, qui partagent avec moi leur expérience. Pour le côté administratif, j'ai la nationalité américaine, ce qui simplifie grandement les choses. Mon passeport qui était périmé depuis longtemps a été refait et je suis maintenant en attente de mon numéro de sécurité sociale américain qui doit me permettre de pouvoir travailler là bas, comme n'importe quel citoyen du pays.

Si vous avez des conseils, des idées, des suggestions, je suis preneuse de tout!

Publié dans Mon histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Je viens de tomber sur ton blog et franchement je voulais te dire bravo. Bravo pour ce blog, bravo pour tes expériences que tu partages, bravo pour cette nouvelle vie.<br /> Je suis moi-même en plein questionnement, en plein doute. J'ai eu beaucoup d'échos en lisant ton poème "Je me rappelle". Cette sensation de cœur lourd et d'inutilité que tu avais, et que j'ai depuis mes études.<br /> J'aime aussi ton côté partir à l'aventure que je retrouve chez moi.<br /> <br /> Il y a de nombreuses personnes qui cherchent à se réorienter, ton exemple est positif. Ne reste plus qu'à trouver sa voie! Pas le plus facile...
Répondre
R
Simplement grâce à l'ami Google! En cherchant "histoire de reconversion blog" pour trouver des histoires personnelles sur ce sujet.
I
Merci beaucoup pour ton message Rmi. Ça fait chaud au coeur. Je suis un peu curieuse, comment es tu tombé(e) sur mon blog? Je te souhaite de trouver la voie de ton épanouissement!