I'm a New Yorker!

Publié le par Isabelle

Une semaine que j'ai posé mes bagages à New York, plus précisément à Brooklyn. J'ai pris mes marques dans la ville. Je commence à comprendre le système de métro qui est très complexe et on me demande même des renseignements. J'ai l'air d'une new yorkaise!

L'appartement que je partage avec un couple est superbe. Nathan l'a complètement aménagé et décoré avec des objets rapportés de ses voyages. Il y a aussi des plantes partout et un roof-top d'où la vue sur Manhattan au loin est splendide notamment au coucher de soleil.

I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!

Je suis vraiment agréablement surprise par la ville. New York n'était pas l'endroit qui me faisait le plus rêver aux États Unis. C'était plus pour moi un passage obligé car un incontournable, et, surtout, la ville où je suis née, donc c'était un peu commencer par le commencement.

J'avais un peu peur de me sentir perdue au milieu de tous ces gratte-ciel mais en fait cette représentation très carte postale que l'on voit partout n'est qu'une petite partie de la ville. Les quartiers sont très variés. Il y en a avec de petits immeubles très mignons. Et surtout il y a des parcs partout ce qui permet de faire respirer l'espace et de créer de vrais lieux de vie et d'échange. Les bords de fleuve et la côte atlantique sont aussi très agréables. On ne se sent plus à la ville.

I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!

Une autre chose qui m'a beaucoup surpris c'est quand je suis allée faire des courses ou quand je veux m'acheter à manger. Non on ne trouve pas que des hot dog, hamburgers et autres produits phares de la malbouffe. On en trouve certes facilement, mais dans les supermarchés par exemple, l'offre en fruits et légumes frais est bien plus importantes et appétissante que dans beaucoup de nos magasins français, en tout cas en région parisienne.

Ils sont beaux et en plus savoureux. Les rayons fromages sont également plutôt développés.

J'avais peur que ce soit difficile de manger équilibré mais au final je trouve ça même plus facile qu'à Paris. Certains supermarchés comme Whole Foods proposent des buffets de salades et produits frais impressionnants par leur variété et la saveur des produits. Des petites boîtes cartonnées sont à disposition à remplir avec tout ce qui nous fait envie et que l'on paye au poids. Il y a ensuite possibilité de manger sur place dans un espace aménagé agréable comme une cafétaria ou dans un parc voisin où les bancs et les petites tables avec des chaises ne manquent pas. Voici quelques exemples de mes repas ou de mes encas.

I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!

Oui bon forcément j'ai aussi fait dans le plus gras... Ne nous mentons pas. Il faut savoir varier les plaisirs!

I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!

Pour découvrir la ville je marche beaucoup. C'est donc facile de garder un mode de vie sain pendant cette période sans activité salariale.

Je profite à fond de cette période particulière. C'est super agréable de prendre le temps de flâner, d'être totalement libre de décider ce que je vais faire de ma journée. Tout est nouveau autour de moi et c'est très excitant. Je visite, je rentre dans les magasins pour faire ma curieuse, je lis et dessine dans les parcs, je discute avec des gens... C'est tellement gratifiant de parler une langue étrangère et de voir que l'on arrive à avoir des discussions poussées et intéressantes.

Beaucoup de personnes me disaient avant mon départ qu'ils n'auraient pas le courage de partir seuls. Pour l'instant c'est quelque chose que j'apprécie. Je fais les choses à mon rythme, selon mes envies. Je suis également plus ouvertes aux rencontres et discussions.

Je suis de tempérament assez indépendante et je crois que j'ai beaucoup évolué aussi ces dernières années. Je me rappelle d'un déplacement de 2 semaines en Suisse pour mon ancien travail il y a 6 ans. Je partais seule avec ma petite voiture de location et le fait de me retrouver le soir seule à l'hôtel pendant 15 jours m'angoissait vraiment avant le départ. Au final ces déplacements qui étaient assez réguliers m'ont donné le goût des escapades en solo. Comme quoi on ne sait pas vraiment ce qu'on peut aimer ou non avant d'avoir essayé!

Quelques photos cartes postales pour terminer ce premier article New Yorkais and see you soon!

I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!
I'm a New Yorker!

Publié dans Mon histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article